Il y a plusieurs années, le Webmaster Tools a laissé place à la Google Search Console. C’est un service gratuit lancé par Google en 2006 pour permettre aux webmasters et aux experts SEO de contrôler la visibilité de leur site à travers plusieurs critères, le tout dans le but d’améliorer et optimiser leur référencement. Ces conseils et astuces auront pour objectif de vous aider à récolter, à utiliser et à exploiter un maximum de données via la console Search de Google.

Découvrez tous nos conseils et astuces pour exploiter au mieux toutes les fonctionnalités de votre console Google Search.

Astuces et conseils pour exploiter votre console Google Search

Connecter Google Search Console à un site web

Le point de départ : il vous faut connecter vote site à la Search Console. En effet, avec votre compte Google, 2 possibilités s’offrent à vous :

entrer par le biais de votre domaine (nom-de-domaine.com) avec une validtion par enregistrement DNS,
ou définir le préfixe de l’URL avec une validation par fichier HTML, balise META, code de suivi Google Analytics ou encore par le biais de votre Tag Manager.

Ensuite, il conviendra de valider la propriété de la Search Console pour vous permettre de récolter les données. Google doit en effet s’assurer que vous êtes bien le propriétaire du site concerné.

Etat d’indexation et inspection d’une URL

L’outil d’inspection de l’URL a pour but de vous fournir des informations sur la page indexée par Google ou tout simplement, si vous souhaitez vérifier l’état d’indexation de cette URL.

Il vous faudra renseigner l’URL complète que vous souhaitez vérifier. Elle devra se trouver dans la propriété active. Au besoin, demandez l’indexation de l’URL.

Vous recevrez une notification et une information qui déterminera si votre URL peut apparaître dans les résultats de recherche Google ou non. Plus d’informations sur la découverte sera à disposition et l’exploration de la page possible aussi en cliquant sur la section Couverture.

Il sera aussi possible de demander à Google l’indexation d’une URL inspectée.

En revanche, si vous souhaitez demander l’indexation de plusieurs pages, il sera préférable d’envoyer un fichier sitemap XML, via l’onglet concerné.

Ajouter un sitemap XML

Pour aider le robot Google à mieux comprendre la structuration de votre site web, il est préférable de soumettre un sitemap XML. Il s’agit du plan détaillé de votre site au format .xml, un plan qui liste toutes les pages et votre arborescence.

Pour cela, il faut afficher l’onglet et copier-coller l’URL de votre sitemap XML dans le champ dédié, puis de valider avec le bouton “Envoyer”. Sachez que vous pouvez envoyer plusieurs sitemaps ainsi que des index de sitemaps.

Supprimer l’indexation d’une page temporairement

Google Search Console vous permettra aussi de supprimer temporairement (pendant 90 jours) l’affichage de pages dans les résultats de recherche Google. Il suffit de renseigner l’URL concernée dans le champ de texte de l’onglet Suppression. Toutes les demandes envoyées auront un statut de traitement pour vous permettre de les suivre.

Supprimer une page de l’index Google définitivement

Il est également possible de supprimer définitivement l’indexation d’une page à l’aide de l’outil. Le process sera un peu plus long.
Vous pouvez aussi annuler une demande en cliquant sur le menu vertical puis en sélectionnant “Annuler la demande”. Un historique des suppressions sera alors disponible.

Analyser les performances de votre site

L’onglet “Performances” sera l’onglet le plus important, si vous souhaitez améliorer votre SEO. Cet onglet regroupe toutes les statistiques détaillées concernant les résultats de votre site sur le moteur de recherche. Vous pouvez alors choisir d’avoir des statistiques détaillées pour chacune des différentes sources de trafic, ou y ajouter des filtres pour affiner la qualité des données.

Le rapport de performances des résultats de recherche vous permettra de relever et d’analyser les informations analytiques telles que le nombre de clics, le nombre total d’impressions, le taux de clics ou encore la position moyenne dans les résultats de recherche. De nombreux filtres sont disponibles pour vous aider à identifier les données les plus interessantes. Les filtres de la Google Search Console permettent d’affiner le niveau de précision des données obtenues. En les utilisant correctement, vous pouvez isoler certaines données qui s’affichent habituellement sous forme de moyenne.

Parmi les données à filtrer, on retrouve :

  • les requêtes des utilisateurs sur Google,
  • les pages visitées,
  • les pays de provenance des recherches,
  • le type d’appareil utilisé,
  • le type de recherche (web, images, vidéos, actualités…),
  • l’apparence dans les résultats de recherche,
  • la période de l’analyse (dates).

Pour ajouter un filtre, cliquez sur le libellé, puis sur NOUVEAU. Vous pouvez également cliquer sur l’icône en forme de croix pour supprimer un filtre, ou cliquer sur le filtre et réinitialiser les valeurs pour le modifier.

D’autres onglets vous permettent aussi de connaître :

  • les requêtes qui génèrent le plus de trafic,
  • les pages les plus vues,
  • les pays avec les plus forts taux d’impressions et de clics,
  • les types d’appareils les plus utilisés pour visiter votre site,
  • l’apparence dans les résultats de recherche.

Il faut savoir aussi que l’analyse de performance est limitée à 1000 lignes (requêtes, pages…).

Utiliser le rapport de couverture

Le rapport de couverture vous indique toutes les erreurs et les problèmes détectés par le moteur de recherche.
Il permet de connaître le nombre d’erreurs de couverture détectées, ainsi que le nombre d’URL valides, valides avec avertissement ou exclues.
Sous le graphique qui indique ces données, un tableau permet de visualiser les erreurs précises, ainsi que de découvrir les pages web dans lesquelles elles sont présentes. Si une même raison d’erreur, d’exclusion ou d’avertissement revient plusieurs fois, le nombre de pages concernées s’affiche à droite.

Identifier les liens internes et externes

La page Liens vous permet de connaître l’ensemble des liens internes contenus dans vos pages, ainsi que l’ensemble des liens externes qui pointent vers vos pages. En cliquant sur les liens, vous avez une vue globale sur l’ensemble des sites web qui font référence à vos URL.

Accéder aux notifications de Search Console

La plateforme envoie automatiquement des mails et des notifications liés à la couverture ou aux problèmes (à corriger ou corrigés) sur les améliorations, ainsi que des informations sur la performance des pages. Accessible en haut à droite de Search Console, cette fonctionnalité permet de rester informé de l’état de votre site en permanence, et de pouvoir régler les potentiels problèmes au plus vite.

 

D’autres fonctionnalités sont également disponibles dans l’outil, comme par exemple :

  • Visualiser votre page comme Googlebot
  • Optimiser les Core Web Vitals et améliorer l’expérience utilisateur
  • Indiquer à Google le pays ciblé par votre site
  • Utiliser l’API pour repousser les limites de Search Console

 

Pour finir, vous pouvez aussi associer Google Search Console à Google Analytics pour croiser les données des 2 outils.

Encore faut-il pouvoir suivre les principaux indicateurs d’un outil de suivi de statistiques et d’audience de site.

En savoir plus avant tout, sur le nouvel algorithme de Google : Helpful Content Update.

 

Et enfin, pour en savoir plus sur la Search Console de Google avec l’équipe Freedly : nous contacter.